Loading

OEUVRE IMMERSIVE

ROUGE MÉKONG


ROUGE MÉKONG unit le cinéma, la performance, la poésie et la musique pour dévoiler une intrigue naviguant entre la réalité et la fiction, le présent et le passé. Cette oeuvre immersive raconte l’histoire de Sarah Lebovitz qui quitte ses amours et l’Amérique pour se rendre en Asie. Photographe, écrivaine, indépendante, mais surtout complexe. ROUGE MÉKONG est une INTRIGUE épidermique et déstabilisante, entre la réalité et la fiction, l’amour et la sensualité, le présent et le passé de Sarah Lebovitz, une photographe qui tente d’apprendre à AIMER. Dès son entrée dans la Satosphère, le visiteur se retrouve dans la chambre de Lebovitz, où règne une atmosphère feutrée, onirique. Dès lors, on devient voyeur : on fouille les lieux, on découvre ses écrits, ses photographies, sa musique, ses amours, ses souvenirs. Puis, l’univers de la chambre se métamorphose, en entraînant les personnages et les histoires au coeur du vrai, du brut de Sarah Lebovitz.

ROUGE MÉKONG : « Un malaise enrichissant »
ROUGE MÉKONG est un film projeté sur un écran 360 degrés à la Société des Arts Technologiques, d’une durée de 50 minutes, avec une trame sonore et une imagerie visuelle crées par le Collectif Lebovitz.
ROUGE MÉKONG est un spectacle interactif avec 5 comédiennes/performeuses/danseuses qui cassent tout forme de barrière entre le spectateur et l’artiste.
ROUGE MÉKONG est une installation scénographique et une exposition multimédia utilisant les médias numériques et interactifs « personnifiée » par une chambre d’hôtel à Bangkok.
ROUGE MÉKONG est aussi un roman virtuel sur Facebook qui approfondie la psychologie des deux personnages principaux du film : Sarah Lebovitz, photographe indépendante et son amoureux, Guillaume Langelier.
Rouge Mékong questionne la façon dont le consommateur consomme l’art de nos jours. Ce projet tout en se basant sur les formes existantes, propulse les arts numériques vers une consommation culturelle beaucoup plus populaire que ce qu’elle est aujourd’hui. L’œuvre artistique offre donc la possibilité de voir comment on peut créer dans le futur.



OCÉAN MOTEL

En 2011, Océan MOTEL version béta de ROUGE MÉKONG est présenté à la galerie Oboro. Dans cette version de l’installation, le visiteur déambule à travers une vraie chambre de motel. En touchant à des objets présents dans la pièce, le visiteur déclenche des vidéos, découvrant ainsi une histoire. Voici quelques photographies de l’installation.


banner



ZONE

En 2000, Françoise termine sa première fiction interactive, ZONE. Cette installation est présentée dans une salle fermée, très intime et feutrée, où est disposé un divan. En s’assoyant sur le fauteuil, le visiteur déclenche une vidéo de fiction affichée sur le mur devant lui. Il peut alors voyager dans l’histoire grâce à une souris d’ordinateur disposée à même le fauteuil. À travers vidéo, poésie et musique, cette œuvre présente l’histoire d’amour de trois femmes d’une même famille, mais de générations différentes. Ce projet, gagnant d’un MIM d’or sera présenté dans différentes galeries et musées de l’Ouest canadien, du Portugal, de Paris et de Montréal. Une version radiophonique a été produite et diffusée dans le cadre de l’émission Navire Night, à la radio de Radio-Canada.

zone2

Françoise Lavoie-Pilote